alexia-guilbert-picto-rayonnement-jaune-2.png
alexia-guilbert-picto-rayonnement-jaune-2.png

Bienvenue à toi pour aller à la rencontre de Cramponia

Cramponia ou celle que j’ai été jusqu’à mes 43 ans. Waouh ! 43 ans de dépendance affective c’est beaucoup ! Oui c’est vrai. Mais je suis la preuve qu’il n’est jamais trop tard pour s’en sortir !

Avant de parler justement de guérison, je voudrais aborder avec toi ce qu’est cette fameuse « D.A » ou Dépendance Affective….

Tout d’abord il faut savoir que l’on peut se considérer comme « dépendant affectif » lorsque notre estime de soi, notre confiance en nous ou même notre bien-être sont dépendants du regard ou de l’approbation d’une tierce personne.

Bien entendu nous avons tous et toutes une part de dépendance affective à l’intérieur de nous car nous avons envie d’être aimés par nos proches et c’est bien normal ! Quand il s’agit d’une relation saine, stable et non toxique, ce n’est pas un problème. Cependant cela peut devenir embêtant, voire souffrant quand :

  • On ne peut pas prendre ses propres décisions,
  • On ne supporte pas d’être séparé de l’autre (au sens large : proches, famille, amis, mari, etc…)
  • On a besoin d’être appréciée, reconnue, par des personnes plus éloignées de nous affectivement parlant (vagues connaissances, relations professionnelles…)
  • On est corvéable à merci et on oublie ses propres besoins, on se « gomme » au profit de l’autre.

Sais-tu que l’on peut aussi être dépendants de son propre égo ? Surprenant n’est-ce-pas ? C’est comme si c’était un double diabolique qui n’est jamais satisfait et tyrannique envers nous-même : « Je m’aimerai quand j’aurai un corps d’athlète et que j’aurai perdu 15 kgs ».

cramponia-alexia-guilbert.png
AlexiaG-poupee-perfecta.png
Intro_Article_Cramponia

Pour ma part, je n’avais pas du tout conscience que je souffrais de dépendance. Au contraire ! Je me trouvais tellement attachante (et c’était le cas au sens propre du terme !) et prête à tout pour celui que j’aimais. Et lui il étouffait !

Mais lorsque la compréhension s’est faite, j’ai pu enfin sortir de mes schémas répétitifs, sortir de ce triangle dramatique et commencer un chemin d’amour vers moi.

Je suis devenue ma priorité. J’ai coupé les liens toxiques pour me remettre au centre de ma vie et incarner la femme que j’avais envie d’être. Joyeuse, puissante, et alignée à ma mission de vie.

Les 5 problématiques qui t’empêchent
d’être parfaitement toi-même :

AlexiaG-picto-rayonnement-jaune.png
AlexiaG-picto-rayonnement-jaune.png

J’ai envie de t’expliquer les 5 domaines qui sont problématiques (voire souffrants) pour Cramponia :

1. Elle a une faible estime d’elle-même

– Elle se pense inférieure aux autres, nulle et indigne d’être aimée,
– Elle ne s’aime pas physiquement et ne considère pas son corps,
– Elle répète toujours les mêmes erreurs,
– Elle se justifie en permanence. Elle attend d’avoir des « autorisations »,
– Elle a une grande tolérance à des choses intolérables de la part de la personne dont elle est dépendante (brimades, humiliations, voire violence etc…),
– Comme elle doute d’elle, elle est très FORTEMENT sensible aux marques d’attention et aux compliments.

2. Le manque de confiance en toi pour oser passer à l’action

– Tu te rabaisses et tu manques de confiance en toi
– Tu as le profil du sauveur
– Tu te mets la pression, tu te juges en permanence
– Tu luttes contre toi-même et tu n’accueilles pas pleinement l’entrepreneure, la femme imparfaite que tu es

– Dans ta tête tu te dis que tu n’avais pas imaginé ta vie comme ça ! Tu voudrais tellement changer quelque chose mais tu ne sais pas par quoi commencer ! C’est comme si tu attendais que l’on te donne l’autorisation de faire autrement.

2. Sa relation à l’argent est complexe

– Elle se rend dépendante de l’autre par rapport à l’argent,
– Elle pense qu’elle ne mérite pas de gagner de l’argent ou d’en avoir,
– Elle pense petit et a du mal à avoir de grands rêves ou projets,
– Elle a un plafond de verre financier.

3. Elle vit une dépendance affective dans bon nombre de ses relations

– Elle répète les mêmes types de relations en étant victime de relations toxiques, manipulateurs et pervers narcissiques,
– La seule chose qui compte pour elle est d’être aimée (ou valorisée). Pour cela, elle est prête à ne pas vivre selon ses valeurs, à négliger ses besoins,
– Elle est comme un puits sans fond affectif avec un besoin d’amour inassouvi,
– Elle a la croyance qu’elle doit d’abord faire plaisir aux autres pour être aimée et reconnue.

4. Un niveau d’exigence beaucoup trop élevé

– Tu as toujours besoin d’ÊTRE MIEUX : te transformer et t’améliorer en permanence, être toujours dans de bonnes vibrations, te former et acquérir de nouvelles compétences, maîtriser chaque paramètre de ton entreprise, de ton travail, ne pas douter…
– Tu es souvent insatisfaite au quotidien et pleine d’attentes. Tu continues à vouloir tout contrôler et à courir avec beaucoup de pression à l’étape d’après.
– Contrôlante, tu procrastines car tu te donnes des exigences trop élevées et inatteignables.

4. Elle est envahie par ses peurs

– Peur de l’abandon, jalousie excessive, insatisfaction chronique, incapacité à prendre des décisions seule,
– Elle a tendance à solliciter en permanence l’avis de l’autre,
– Elle craint de se retrouver seule (solitude affective),
– Elle craint de déplaire ou décevoir l’autre,
– Ses blessures les plus importantes sont celles de l’abandon et du rejet.

5. Les émotions négatives prennent souvent le dessus.

  • Elle ressent de la tristesse et pleure souvent lorsqu’elle est seule,
  • Elle est dans le triangle de Karpman (sauveur, victime, bourreau),
  • En acceptant les critiques, en pardonnant tout – même les excès (infidélité par exemple) – elle arrive à la situation où l’autre lui manque de respect,
  • Elle souffre d’un sentiment permanent de culpabilité ou de honte,
  • Elle est frustrée et se met facilement en colère.

Si comme Cramponia tu vis ces situations, il est important de te recentrer sur toi et tu peux déjà faire un premier pas en te posant les questions suivantes :
• Qui suis-je réellement ?
• Qu’est-ce qui est important pour moi ?
• Qu’est-ce que je veux vraiment ?
• Qu’est-ce que je ne veux plus ?
• Qu’est-ce qui me fait mal ?

Cela te permettra d’identifier ton système de valeurs et savoir fixer tes propres limites. Reconnaitre que comme tout être humain, tu as des zones d’inconforts et d’intolérances, fixer tes limites et t’y tenir.


Je t’invite donc à découvrir le parcours de Cramponia à travers différents articles inspirants qui vont t’aider à comprendre l’origine de ta dépendance et petit à petit te libérer pour devenir imparfaite et bien dans tes baskets. En attendant clique sur le lien ci-dessous pour découvrir ton cadeau offert par Cramponia !

 

livre-histoires-alexia-guilbert.png

Voudrais-tu aller plus loin avec moi ?

Perfecta aime que tout soit "sous contrôle" dans sa vie

poupee-perfecta-H200-opti
En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Cet exercice, en bonus de l'article, va te permettre de faire une pause et de te recentrer sur toi et tes désirs profonds.

Cramponia s'accroche aux autres, elle n'a pas confiance en elle.

cramponia-alexia-guilbert.png
En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.

Cet exercice, en bonus de l'article, va te permettre de faire une pause et de te recentrer sur toi et tes désirs profonds.